Cependant …

… et alors que la presse américaine remonte la pente vers une attitude plus digne, la presse française, elle, toujours en retard d’un cheval, nous donne ce matin le fâcheux exemple suivant :

Le Monde : Les inquiétantes incohérences du président élu.

Et ce, à 12 jours de l’intronisation officielle du dit-président. Lequel, je le rappelle, a un nom facile à retenir : Donald Trump
____

 

Time is a changin’

Revue de presse dimanche 8 janvier 2017 :

Dans le New York Post ( rang 7 dans les 20 plus grand journaux du pays, avec plus de 500,000 copies/jour ) de ce matin dimanche 8 janvier 2017, un article à la Une, signé par Michael Goodwin, Democrats Wage Anti-Trump Offensive for Their Own Gain. commence ainsi :
«  This is a first: Donald Trump is guilty of an understatement, of making a molehill out of a mountain. He called the Washington furor over Russian hacking a “witch hunt” when it is actually far more sinister and dangerous.
Witch hunts end. The Washington mob aims to make sure the election never ends and that Trump can never govern.
There are no modern precedents to the scandalous attempts to smear and undermine the president-elect. Nearly nine weeks after his victory and less than two weeks before he takes the oath, the voter-nullification plot is growing more vile.
It began when the Clinton campaign and her donors tried to overturn results in key states, then tried to steal the election outright by intimidating electors of the Electoral College » [ … ]
Et la suite à l’avenant. Michael Goodwin n’y va pas de main morte ; les Démocrates Américains non plus, et l’article est de bonne guerre.

Bonne lecture.

___________

lmg

Revue de Presse : The Boston Globe

The Boston Globe, dont le tirage à moins de trois cent mille fait qu’il ne figure pas dans les top 20 journaux les plus importants des Etats-Unis, et après une campagne particulièrement venimeuse contre le candidat républicain, semble virer à droite, si j’en juge par les quelques articles de ce matin.

D’abord, une belle gifle sur notre ego national  à cause des balbutiements hystériques et rageurs des vaincus des dernières elections, et les accusation infondées, avancées sans aucune preuves, dans l’affaire des email que Madame Clinton a eu l’imprudence de laisser à la libre disposition de chacun.

Ensuite, un article de Jeff Jacoby, dont le titre a lui seul  » At home and abroad, Obama’s  trail of disasters »  nous en dit long sur le contenu.

Enfin, Thomas Farragher commence de s’interroger : Trump , et pourquoi pas ?

Bien sur, il s’agit là du Boston Globe,  qui couvre le très conservatif état du Massachusetts. Mais il ne faut pas oublier que le MA est depuis des décennies le fief des Démocrates : trouver ce matin dans leur journal  trois articles a la Une faisant positivement écho au President-Elect, ca  mérite bien d’être signalé.

Bonne lecture, les petits loups.

__________________

lmg