Pauvre Moïse

Les Dix Commandements passaient samedi soir sur la chaine 11, et une fois de plus, la Chron s’est endormie avant le passage de la Mer Rouge, pauvre Moise !

Suggestion pour ces messieurs-dames qui règnent en Cinéville : qu »ils s’attèlent à un ouvrage cinématographique qui au lieu de nous raconter l’histoire de Moise, nous expliquerait ce que SONT ces dix commandements, et ce qu’ils signifient. Pour “comment les suivre”, chacun voit avec sa conscience.

Un film en dix point qui parlerait d’amour, de justice, de loyauté, de fraternité, ce ne serait pas plus difficile, moi croire, que d’écarter les eaux pour faire passer une armée — les ficelles du cinéma d’il y a 50 ans sont grosses comme la Tour Eiffel, et ça fait sourire au 21me siècle.

Oui, ces Dix Commandements, si on en reparlait sérieusement ?

C’est vrai, et je te l’accorde : ils nous gênent terriblement depuis que le monde est monde, mais pourtant, en dix points, il y a en eux plus de sagesse que dans tous les livres de loi édités par nous pauvres frères humains. Dix points que peu d’entre nous parviennent à suivre toute leur vie. On n’est pas des anges, ma soeur. Pitang dis donc, ça pèse, la terre, aux souliers !

Pardon ? Ah, oui, là tu marques un point : nous ne les connaissons pas plus par cœur. Tiens, un challenge : qui dans la foule des deux douzaines de lecteurs de ces Chroniques serait encore capable de les réciter dans l’ordre ? Non, moi non plus.

Ben voilà on va en parler, donc, puisque personne ne se pose plus la question.

Quand même, pauvre Moise, que doit-il penser de nous ?

_________________

Publicités