Signe des temps

Martin Luther King’s Day, que nous étions censés célébrer lundi, n’a pas eu cette année la magnificence des années précédentes. Signe des temps et passage à l’acte : jusqu’ici, dans les  quarante et quelques  dernières années, on célébrait avec faste un rêve  qui prenait forme. Aujourd’hui, la forme est arrivée a maturité, le cercle est rond, la boucle se ferme et les mécontents se sont retrouvés hier, sur les pelouses de la Maison Blanche à Washington. On est en droit de se demander pourquoi, mais il n’y  a pas de réponses. Ou plutôt, il y en a trop.

Retour au point de départ, l’histoire va vite ici et  elle renaît tous les demi-siècles, semble-t-il. Attendons le rêve du prochain Docteur King.